World Press Photo : L’essentiel du vrai

World Press Photo
World Press Photo : course de taureaux sur l’île de Sumatra par Wei Seng Chen

Il convient parfois, en cette époque de partage d’informations témoignant d’une actualité fugace, de se recentrer sur soi-même et d’apprécier certains moments pour ce qu’ils nous emmènent comme réflexion et comme apprentissage. 

L’ambiance feutrée du Marché Bonsecours sied particulièrement bien à cet événement tenant peut-être plus du recueillement contemplatif que de la simple exposition photographique. En effet, ici sont disposées les 150 photos gagnantes du prestigieux World Press Photo, récompensant annuellement une pléiade d’artisans du travail photojournalistique, triés rigoureusement parmi quelque 103 481(!) candidatures reçues.

Agencées par thèmes allant du portrait spontané à la photo animalière ou sportive, les photographies présentées constituent un véritable tour de l’actualité internationale de la dernière année, chacune témoignant des particularités contextuelles des endroits où elles furent prises, de la spontanéité porteuse de réalisme du photojournalisme ainsi que de la virtuosité des photographes. S’y mêlent des évocations puissantes, tantôt particulièrement troublantes, tantôt porteuses d’espoir, dessinant dans son aspect global toute la complexité des interactions entre l’homme et son environnement.

Une chose demeure certes, c’est qu’aucune de ces illustrations ne laisse indifférent. Les témoignages des conséquences civiles de la guerre en Syrie et des cicatrices laissées par le conflit israélo-palestinien sont ainsi particulièrement dérangeants, alors que le contexte de photoreportages sur la prostitution en Inde ou le sort d’habitant de bidonvilles côtoyant les quartiers cossus de Rio de Janeiro sensibilisent et apportent un regard différent sur des sujets souvent ignorés ou traités avec partialité par les médias traditionnels.

Je recommande sans difficulté à tous, amateurs de photographie ou non, d’aller y faire un tour, une dépense qui en vaut amplement la peine.

Où? Marché Bonsecours, 325, rue de le Commune Est.

Quand? Jusqu’au 29 septembre.

Combien? 12,00$ pour le tarif régulier, 10,00$ pour les étudiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>