Le PVT : pourquoi il y autant de Français à Montréal expliqué aux Québécois

Une rue du Plateau Mont-Royal, quartier préféré français en PVT
Une rue du Plateau Mont-Royal, quartier préféré des français en PVT

Qu’est-ce qu’un PVT? Vous vous êtes demandé pourquoi vous avez souvent l’impression que le Plateau Mont-Royal est un arrondissement de Paris? Pourquoi entendez-vous plus fréquemment un accent de Marseille qu’un accent du Lac St-Jean en déambulant dans les rues montréalaises?

La réponse est simple : nous sommes envahis. Irrémédiablement.

Le Québec a toujours eu un certain attrait pour les Français et de tout temps, quelques-uns d’entre eux sont venus s’établir pour un temps ou bien définitivement. À partir des années 90, les accords entre la France et le Québec ont permis à de nombreux Français de venir étudier à Montréal, mais ça restait marginal. C’est en 2003 que l’invasion a débuté!

Le PVT

Cette année-là, les gouvernements français et canadiens ont mis en place un plan machiavélique pour favoriser les échanges culturels entre nos deux pays : le Permis Vacance-Travail, généralement abrégé en PVT. Ce permis d’un an permet à de jeunes Français entre 18 à 35 ans de venir travailler au Canada sans trop de difficultés bureaucratiques. Malgré le fait que c’est un accord bilatéral, peu de Canadiens connaissent l’existence de ce programme. Je reviendrai là-dessus dans un article ultérieur.

Les premières années, les quotas étaient faibles et n’étaient pas toujours remplis. Petit à petit, insidieusement, avec la montée en popularité du Canada en France, avec la ribambelle de pvtistes qui retournaient au pays en partageant leur expérience, le programme s’est mis à croître en popularité et les quotas ont augmenté pour passer à 7000 permis délivrés pour 2012. Il n’a fallu que 12 jours pour que toutes les places soient prises!

Autres permis

Il existe aussi un accord nommé « Jeunes Professionnels » qui permet à 2300 Français supplémentaires de venir nous envahir pour une durée maximale de 18 mois. Cet accord est toutefois plus restrictif, car il nécessite que l’aspirant voyageur trouve un employeur qui veut bien se « lier » à lui pour la durée de son JP. Ce permis est parfois utilisé pour prolonger un PVT.

Le site sur le PVT qui empire les choses

Logo du site PVTistes.net

Un autre grand responsable de l’invasion : le site PVTistes.net. Ce site fondé le 5 juillet 2005 par des pvtistes en goguette à Toronto est devenu avec les années l’ultime référence pour le pvtiste en devenir. Fort de ses 45000 membres, le site offre, sous la forme d’un forum, des informations très détaillées sur le PVT et la vie au Canada. Les apports du site vont bien au-delà de simples informations sur le PVT et le Canada : les milliers de membres du site communiquent entre eux, organisent des sorties, se mettent en colocation, organisent des voyages et s’en servent même parfois pour y trouver l’âme soeur.

Conclusion… Cet afflux massif de Français n’est pas près de se tarir et risque même d’augmenter encore un peu. Dorénavant vous saurez un peu plus c’est quoi un « pévété » et pourquoi votre commis-emballeur au IGA vous parle avec un accent toulousain. Et pitié, ne lui parlez pas de saucisse de Toulouse! Parlez lui plutôt de rugby, il deviendra votre ami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>