Le tiramisu, un délice italien tout simple

Un magnifique tiramisu accompagné de son expresso
Un magnifique tiramisu accompagné de son expresso

En italien, « Tirami sù » signifie « tire-moi en haut » et, certainement, ce dessert à tout pour remonter le moral! On ne connait pas avec certitude son origine, mais certaines légendes indiquent qu’il serait né à la fin du XVIème siècle en Toscane.

Il y a d’autres légendes qui expliqueraient son origine : l’une prétend que les vénitiennes en faisait pour avoir plus d’énergie tard la nuit avec leurs amants, l’autre que les prostituées vénitiennes, travaillant au-dessus des cafés, en mangeait la nuit pour reprendre des forces entre deux clients.

Quoiqu’il en soit et peu importe la raison qu’on se découvre pour en manger, le tiramisu est vraiment un dessert succulent. Depuis peu, il est devenu facile d’en faire au Québec. Auparavant il fallait fouiner un peu pour acheter les deux ingrédients de base, la mascarpone et les boudoirs. Ces produits sont maintenant facilement disponibles dans la majorité des supermarchés.

Voici la liste des ingrédients de base :

  • 150g de sucre
  • 250g de mascarpone
  • 3 oeufs
  • Environ un paquet de biscuits italiens de type boudoir
  • L’équivalent de deux grandes tasses de café
  • Un peu de cacao pour la décoration

Le crèmage

Séparer les blancs des jaunes. Mélanger les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir une consistance lisse. Y ajouter délicatement la mascarpone et fouetter doucement pour obtenir un mélange homogène. Monter séparément les blancs en neige et les incorporer avec une grande délicatesse au mélange précédent, avec une spatule par exemple.

La finalisation du tiramisu

Ensuite, choisir un récipient peu profond et préférablement de forme carrée ou rectangulaire. Mouiller les boudoirs dans le café, en tapisser le fond du récipient. Les recouvrir de la moitié du crèmage. Étaler une deuxième couche de boudoirs humectés de café et les recouvrir du reste du crèmage. Utiliser un chinois pour soupoudrer une fine couche de cacao sur toute la surface du dessert.

Lorsque terminé, mettre le récipient au réfrigérateur durant un minimum de 4 heures, 24 heures de préférence pour avoir la texture parfaite.

Les infinies variantes du tiramisu

Le tiramisu se prête à d’infinies variantes. On peut y ajouter des fruits, utiliser d’autres types de biscuits que les boudoirs, ajouter un alcool fort au café…

Pour l’ajout d’alcool, j’ai une préférence marquée pour un bon rhum vieilli : un Havana Club 7 ans par exemple. Un simple shooter mélangé au café donnera un excellent goût au tiramisu. Sinon, amaretto, tia maria, xérès, kahlua… Les italiens y mettent parfois du Marsala, un vin fortifié qui s’apparente au Banyul, ou même au porto.

Pour les biscuits, un des choix les plus populaires est le spéculoos. Certains italiens remplacent les boudoirs par du panettone et en Émilie-Romagne, ils sont remplacés par des lamelles de chocolat noir. Sinon, n’importe quel biscuit ou gâteau pas trop friable peut théoriquement faire l’affaire, en autant qu’il ne soit pas trop sucré.

Et vous, comment imaginez-vous votre tiramisu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>