La grippe A (H1N1): Paranoïa ou aveuglement?

GrippeH1N1

Cette fameuse grippe, qu’est-ce qu’on en entend parler! J’ai des amis pro-vaccin, des amis qui sont contre le vaccin, d’autres qui disent que la souche a été créée artificiellement par les élites capitalistes, d’autres qui disent que c’est plutôt le vaccin qui rendra la grippe mortelle… Il y a aussi ceux qui disent que la pandémie est inévitable, qu’il n’y aura pas suffisamment de vaccins pour tous et qu’une nouvelle crise économique nous guette par accumulation d’absentéisme et de décès. Qui dois-je croire ?

  • Le Dr Yves Robert, secrétaire du Collège des Médecins du Québec ? Il a mis en ligne un charmant clip où il paye de sa personne pour démystifier le fameux vaccin… à ses collègues! (NB : le clip n’est plus en ligne)
  • Amir Khadir, unique député élu de Québec Solidaire et microbiologiste de formation ? On ne saurait l’accuser de défendre l’industrie pharmaceutique et pourtant, le 26 octobre dernier, il s’est fait vacciner publiquement pour convaincre la population
  • Le Syndicat National des Professionnels Infirmiers (SNPI), en France? Thierry Mouroux, le secrétaire général du SNPI a déclaré : « Mais injecter 94 millions de doses d’un produit sur lequel nous n’avons aucun recul peut poser un problème de santé publique, et il est de notre devoir d’infirmières d’informer correctement la population, pour que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, par un consentement libre et éclairé, et non par une campagne de publicité et des discours alarmistes ». Le syndicat a aussi publié sur son site différents articles soulignant le lien possible entre les adjuvants et le syndrome de Guillain-Barré. Pas très rassurant…

Des opinions officielles divergentes, il y en a autant qu’il y a d’intervenants. Ça me semble représentatif de notre époque : avec Internet, les avancées de la science, la surmédiatisation, les informations déboulent trop rapidement et en trop grande quantité. Il n’est pas facile de séparer le bon grain de l’ivraie, surtout avec l’évident manque de recul qu’entraîne cette course à la une. Le résultat, c’est que comme bien des gens qui ont besoin d’informations fiables pour prendre une décision, je reste sur ma faim et je suis dans l’incapacité d’émettre une opinion cohérente. Qui suis-je pour mettre en doute tous ces spécialistes? Je ne me ferai donc pas vacciner, mais je vous invite à réfléchir posément à cette question et finir par prendre une décision qui vous est propre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>